Le Hongrie, 3è meilleure élève de l’UE

Hongrie/France/UE – Tous ceux qui s’étonnent à l’ouest de l’Europe de la popularité du ministre-président de Hongrie, Viktor Orban, n’ont qu’à suivre l’actualité. Ils comprendront que le succès dans les urnes ne vient pas, comme ils le prétendent, des discours chrétien-démocrates qu’il affectionne, mais de sa politique économique et sociale. L’office national des statistiques révèle que le chômage ne cesse de diminuer, permettant ainsi à la Hongrie, avec seulement 3,6% de demandeurs d’emplois, de se positionner à la troisième place, derrière l’Allemagne et la République Tchèque,  des meilleurs élèves de l’Union Européenne.  Même classement en ce qui concerne le chômage des jeunes qui, avec 10,2%,  est 2,5 et 4 fois moins élevé que celui enregistré en France et en Grèce. Comme il arrive qu’une bonne nouvelle en entraîne  une autre, les chiffres du second trimestre confirme une progression du taux de croissance de 4,6% du PIB. Grâce à l’augmentation moyenne de 10% des salaires au premier trimestre la consommation est repartie à la hausse. Cette progression des rémunérations, programmée par étapes successives à pour objectif d’inciter les expatriés à revenir au pays. Ils seront bientôt en mesure  de bénéficier des mêmes conditions qu’en occident avec de surplus, la garantie d’un meilleur cadre de vie, moins stressant et plus sécuritaire. Le gouvernement de Viktor Orban s’est engagé par ailleurs à réintégrer le maximum de personnes dans le monde du travail. Pour ce faire, un programme-pilote a été mis en place en vue de la réinsertion, dans les dix-huit prochains mois de 50.000 chômeurs de longue durée. Contrairement au gouvernement français qui confie cette mission à des référents de collectivités territoriales généralement incompétents en matière d’emploi, l’équipe gouvernementale hongroise cherche des solutions en collaboration étroite avec les milieux professionnels. (Source : Budapester Zeitung / Version française : vjp/ Nombre de mots: 302)

A nos lecteurs : Cet article, à l’instar de tous ceux que nous publions depuis trois ans, vous a-t-il  intéressé ? Etes-vous friands d’informations fiables sur des sujets « sensibles » en provenance de supports indépendants de tout lobby et tout pouvoir établi ? Si vous répondez « oui » à ces deux questions, soyez solidaires et soutenez-nous dans notre combat pour une presse libre. Tout don est le bienvenu sur le compte de l’association ADEOCSE*, propriétaire du site

(IBAN Nr. : FR76 1450 6000 4272 8410 5632 003 / Code swift : AGRIFRPP845).

(*) ADEOCSE s’engage à rembourser au moins 80% des sommes perçues à ses éditeurs partenaires, les 20% restants étant consacrés aux charges liées à la traduction, au traitement et à la synthèse en français des textes. Les donateurs pourront  prendre connaissance en fin de chaque trimestre de la destination et de la répartition argumentées des sommes collectées.

 

error: Content is protected !!