COP 22 : une conférence plus africaine qu’internationale

Maroc/Allemagne – Le moins qu’on puisse dire est que les organisateurs de grandes conférences n’ont pas le sens inné du calendrier. Car inaugurer une conférence sur le climat la veille d’élections présidentielles américaines qui risquent de mettre à néant les résolutions de la COP 21, n’est pas forcément très judicieux. Que ce soit Donald Trump ou Hillary Clinton qui gagne, à défaut de triompher, le climat ne sera pas la préoccupation du vainqueur. Le premier s’étant engagé de remettre en cause la ligne de conduite définie à Paris,

Lire la suiteCOP 22 : une conférence plus africaine qu’internationale

error: Content is protected !!