Mieux comprendre l’Europe Centrale et Orientale

Le  populisme polonais

UE – Les analyses portant sur l’évolution des pays d’Europe Centrale font toujours l’objet de débats contradictoires et sont généralement empreints de préjugés et de clichés. De plus en plus de publications tentent de s’élever contre cette tendance, afin que ces territoires ne soient plus considérés comme des semeurs de trouble ou des espèces de kamikazes prêts à tuer la poule aux œufs d’or qui s’appelle l’Union Européenne. Or le sujet est plus complexe, mérite des réflexions en profondeur et impose une évidence, celle qui consiste à ne pas oublier le passé. Dans les moments les plus troubles de l’Histoire des 18è, 19è et 20è siècles, tous les peuples et leurs dirigeants ont eu leur part de responsabilité car beaucoup se sont trompés de camps. Tous les héros et dissidents qui ont voulu que leurs pays retrouvent leur indépendance ont été contraints de  mener, seuls, ce combat. Au lendemain de la seconde mondiale, lorsque la guerre froide se dessinait, aucun pays occidental n’a pu porter de la voix. L’Allemagne, vu son passé récent était tenue au silence, la France était alors embourbée dans la guerre d’Algérie et avait d’autres chats à fouetter que de s’apitoyer sur le sort des Hongrois, des Polonais et de toutes les autres populations du centre de l’Europe. Staline et tous ses successeurs ont eu le champ libre pour les assujettir. La Chute du Mur de Berlin a changé la donne, permis une redistribution de la carte européenne mais force est de constater qu’au bout de  bientôt trente années de « liberté », on n’est toujours pas au bout du chemin.  Au cours de ces trois décennies, le monde a évolué tellement vite qu’il ne permet plus à ceux qui l’habitent de prendre le recul nécessaire pour le reconstruire. Jamais, depuis sa création, l’Union Européenne n’a été autant sujette à malentendus et divergences  Il est par conséquent du rôle de la presse de transmettre les messages de ceux dont c’est, justement, le métier d’observer l’évolution récente de l’Europe et d’analyser objectivement les événements qui s’y réroulent. A un an des élections au Parlement Européen, certains avancent l’idée d’une Europe plus politique alors que de nombreux observateurs  plaident au contraire pour moins de politique. Il est plus que jamais indispensable de les entendre au-delà des frontières. La rédaction de www.pg5.eu s’attèle à cette mission et publiera régulièrement les points de vue de personnalités qui, parce qu’elles vivent et travaillent dans les pays concernés, nous semblent les mieux placées pour en parler. Nous commençons cette série avec celui du Professeur  Krzysztof Jasiecki, politologue et sociologue. Ancien membre de l’Académie Scientifique Polonaise, il enseigne désormais au sein du département Europe à l’Université de Varsovie.

Lire la suiteMieux comprendre l’Europe Centrale et Orientale

Budget européen : Merkel joue avec le feu

Allemagne/ Pologne /République Tchèque/Slovaquie/Hongrie/ UE – Bien que son avenir politique soit de plus en plus incertain, la Chancelière allemande a pris officiellement une position qui risque d’avoir des conséquences dramatiques sur l’avenir de l’Europe. L’étincelle a été allumée par le Brexit qui pose de plus en plus de problèmes à Bruxelles. Que le Royaume-Uni soit toujours décidé à quitter l’Union est une affaire entendue, ce qui l’est moins est le nombre et le nom du ou des pays qui sont prêts à contribuer davantage au budget européen, pour combler le vide laisser par Londres. A cause du référendum, dix milliards d’euros vont manquer, en 2019, dans les caisses.

Lire la suiteBudget européen : Merkel joue avec le feu

Faut-il écouter Viktor Orban ?

Hongrie/UE – Quelle que soit l’opinion qu’on se forge sur Viktor Orban, ministre-président de Hongrie, quelle que soit l’étiquette politique qu’on lui attribue, populiste, conservateur, traditionaliste, ultra conservateur voire dans les cas extrêmes et malvenus, national-socialiste, il serait dommageable et inconvenant qu’on ne l’écoutât pas lorsqu’il s’exprime sur ses visions de l’Europe. Il a tenu récemment un meeting en vue des prochaines élections au Parlement, qui devraient selon tous les sondages lui permettre de rester à la tête de l’exécutif. Même si ces enquêtes d’opinion ne lui promettent pas un score aussi élevé qu’en 2014, sa victoire est garantie car son parti distance de loin toutes les formations d’opposition, dont le plus crédible , le Jobbik qui peine à franchir les 20% d’intentions de vote. De quoi donner des ailes à cet homme qui tient tête aux institutions européennes, qui revendique les sources chrétiennes de l’Europe et qui ne veut pas réparer les pots cassés par les pays colonisateurs . Dans ce contexte qui lui permet de rappeler que la Hongrie a été pillée et dépecée par les signataires du traité de Versailles et n’a tiré aucun profit des richesses de l’Afrique et des Proche et Moyen-Orient, il tient des propos qu’il est difficile de contredire.

Lire la suiteFaut-il écouter Viktor Orban ?

La Hongrie se nucléarise pour garantir son indépendance

Le site de Paks: les équipements et les zones de protection et de sécurité représentent la superficie de Budapest, soit 525 km2, cinq fois celle de Paris

Hongrie – Après des années de controverses, débats et contestations, l’agrandissement de la centrale nucléaire de Paks en Hongrie va bel et bien se concrétiser, comme le souhaite le gouvernement pour garantir l’indépendance du pays dans le secteur stratégique de l’énergie. Parce qu’un taux de croissance annuel compris entre 3 et 4%, n’est pas à exclure, la République du Danube, à l’instar de la République Tchèque, de la Slovaquie et de la Pologne, va être confrontée à une forte demande en électricité. Naturellement, ces territoires, parce qu’ils sont proches, à vol d’oiseau, de Tchernobyl suscitent légitimement des appréhensions. Mais pour les Hongrois et surtout ceux qui les dirigent, l’extension est une occasion rêvée pour prouver leurs capacités à gérer le pays à l’occidentale et de manière plus  ou moins indépendante.

Lire la suiteLa Hongrie se nucléarise pour garantir son indépendance

Financement du terrorisme : Rachel Ehrenfeld retire la sonnette d’alarme

Hongrie – L’essayiste et chercheuse, Rachel Ehrenfeld, spécialiste mondialement reconnue de la nébuleuse islamiste, s’est récemment exprimée à Budapest lors d’une conférence remarquée sur le financement du terrorisme. Cette femme, pour le moins courageuse, tire depuis plus de vingt ans, c’est-à-dire bien avant les attentats qui ont dramatiquement frappé l’Europe, de Londres à Istanbul, la sonnette d’alarme. Elle s’ouvre publiquement sur un mal financé par nos impôts.

Lire la suiteFinancement du terrorisme : Rachel Ehrenfeld retire la sonnette d’alarme

Hongrie : les patrons allemands à mille lieues de la politique

Hongrie/Allemagne/UE – Depuis son arrivée au pouvoir, le ministre-président de Hongrie, Viktor Orban (Photo) est devenu l’enfant terrible de l’Union Européenne. Il ne se passe d’années voire de mois sans qu’il ne crée l’actualité en tenant des propos dérangeants ou en prenant des décisions incompatibles avec la solidarité européenne. Il est le seul dirigeant à avoir défendu les « racines chrétiennes » de l’Europe, lesquelles auraient, selon lui, contribué au maintien de la paix sur le Vieux Continent. Partant de ce postulat, il ne cache pas ses sentiments anti-islam. Il n’a rien contre les Arabes, à condition qu’ils restent chez et qu’ils ne viennent pas s’immiscer dans une société qui a déjà suffisamment souffert et qui commence seulement aujourd’hui à respirer après des décennies de dictature.

Lire la suiteHongrie : les patrons allemands à mille lieues de la politique

Migration : un jugement qui risque de coûter cher à l’Europe

Hongrie/Slovaquie/UE – Après les bureaucrates de la Commission Européenne, les magistrats de la Cour  Européenne de Justice (CEJ)sont-ils payés pour mieux diviser l’Europe ? La question mérite d’être posée au lendemain d’un jugement qui oblige la Hongrie et la Slovaquie à accueillir un nombre de migrants fixé par Bruxelles.

Lire la suiteMigration : un jugement qui risque de coûter cher à l’Europe

La Hongrie toujours plus solidaire de la Pologne

Frans Timmermanns, vice-président de la Commission Européenne, « grand inquisiteur » selon Viktor Orban

Hongrie/Pologne – Les manifestations  de masse qui ont lieu régulièrement depuis plusieurs semaines dans la capitale et les plus grandes villes polonaises pour inciter le gouvernement à revenir sur la loi réformant la justice, n’émeuvent guère le gouvernement, lequel peut compter sur le soutien sans faille du ministre-président de Hongrie, Viktor Orban.

Lire la suiteLa Hongrie toujours plus solidaire de la Pologne

Europe : l’extrême-droite n’a pas dit son dernier mot !

Visuel du Jobbik, le parti ultra conservateur hongrois

Hongrie/France/Allemagne – Depuis l’élection d’Emmanuel Macron, on nous rebat les oreilles, à savoir que les relations franco-allemandes sont au beau fixe et que tout semble prêt pour  reconstruire une Europe qui se cherche. Mais penser que le moteur Paris-Berlin va démarrer sans tousser, sous prétexte que quelques ministres et non des moindres, en l’occurrence le premier  et celui de l’économie, maîtrisent la langue de Goethe, est aller un peu vite en besogne. C’est aussi un point de vue assez hasardeux que de nous faire croire que l’extrême-droite bat des ailes. En France, peut-être, dans d’autres pays européens assurément pas.

Lire la suiteEurope : l’extrême-droite n’a pas dit son dernier mot !

Des milliers de manifestants dans les rues de Budapest

Henriett Dinok

Hongrie – Une semaine après la manifestation qui s’est déroulée, dimanche dernier à Budapest, des milliers de personnes sont appelées à se regrouper de nouveau pour dénoncer la politique menée par le parti Fidesz au pouvoir. « Nous sommes bruyants, nous sommes nombreux et n’avons pas peur du gouvernement » pouvait-on lire sur les banderoles. Deux femmes sont sorties du lot pour vilipender la politique menée par le ministre-président, Viktor Orban. Henriett Dinok, une activiste Rom, s’est distinguée en clamant haut et fort que « ce n’est pas Bruxelles qu’il faut freiner mais les oligarques en place qui s’enrichissent sur notre dos ».

Lire la suiteDes milliers de manifestants dans les rues de Budapest

error: Content is protected !!