Le boom économique du sud-est hongrois

Hongrie/Allemagne/France – Bruno le Maire et Frédérique Vidal, respectivement ministre de l’Economie et des Finances et ministre chargée de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, se plairaient bien dans la peau de leurs homologues hongrois, Mihaly Varga et Laszlo Palkovics. En effet, plutôt que de discourir sur les causes du déficit public qui seraient dues en partie à la grève à la SNCF (!) ou  celles de la persistance du chômage qui est le fait non pas, comme prétendu, d’une conjoncture maussade mais de l’incompétence de structures mises en place par l’Etat et les collectivités territoriales, ils pourraient tirer le bilan d’une politique économique qui se révèle d’autant plus rationnelle qu’elle récolte déjà ses premiers fruits.

Lire la suiteLe boom économique du sud-est hongrois

10.000 kilomètres en tuk-tuk pour sauver la planète

Impossible n’est indien !

Allemagne/Inde/France/Royaume- Uni – Ce ne sont pas les discours des experts, scientifiques ou consultants de tout poil venus des quatre coins de la planète qui ont été les plus commentés, lors de la conférence DOAH.AM qui s’est déroulée récemment à Munich. Cette manifestation, dont l’objectif est de présenter les nouvelles technologies vouées à la protection de l’environnement, a en effet permis à Naveen Rabelli, de décrire l’extraordinaire voyage qu’il a entrepris en 2016 avec un tuk-tuk électrique de Bangalore en Inde à Londres, soit un parcours de plus de dix mille kilomètres qu’il n’aurait pu effectuer s’il n’avait pas eu un courage et une détermination dont aucun défenseur de la nature encore moins un ministre de l’écologie se peut de revendiquer.  

Lire la suite10.000 kilomètres en tuk-tuk pour sauver la planète

La gestion du travail au cœur de l’avenir européen

Autriche/France/Norvège/UE – S’il est un domaine que l’Union Européenne n’est pas parvenue à gérer de manière rationnelle, c’est bel et bien celui du temps travail négocié par les salariés avec le patronat. L’UE a échoué car elle n’a pas pu mobiliser les partenaires sociaux et les convaincre qu’une Europe ne peut être égalitaire si des distorsions  salariales sont autorisées dans certaines branches et certains pays. Le sujet est d’actualité en Autriche, où le gouvernement s’apprête à adopter une réforme du code du travail qui autorisera les employeurs à faire travailler leurs salariés douze heures par jour.

Lire la suiteLa gestion du travail au cœur de l’avenir européen

Affaire Benalla : un Président jalousé face à la vindicte populaire

France/UE – Le Président de la République est actuellement victime d’une spécificité française qui s’appelle la vindicte populaire. Dès qu’un homme démocratiquement élu commet une erreur, on ne la lui pardonne pas, pire lorsqu’il assume ses responsabilités, on continue à le dénigrer. Avec cette affaire Benalla, on a une fois encore vécu en direct ce … Lire la suiteAffaire Benalla : un Président jalousé face à la vindicte populaire

Crise de l’agriculture : ces politiques qui cachent une réalité

Russie/France/Allemagne/UE – « Ce ne sont pas des promesses en l’air, ce ne sont pas des déambulations pour plaire, ce sont des actions concrètes qui ont commencé. Les urgences qui frappent aujourd’hui le monde agricole rendent encore plus insupportables les postures et mon sentiment c’est que nous ne pouvons plus accepter que certains se posent en grands défenseurs de l’agriculture en paroles mais travaillent dans les actes à maintenir le statu quo. Il y a eu trop de décennies où on se promenait en tapotant les vaches pour parler pudiquement. Je ne suis pas là pour plaire, je suis là pour faire » .C’est par ces phrases que le site de « La République en marche » a relayé les propos d’Emmanuel Macron sur le monde agricole et c’est un peu le même langage qu’a tenu le ministre fédéral allemand de l’agriculture et de l’alimentation, Christian Schmidt, lors de l’ouverture de la « Grüne Woche », comparable au Salon de la porte de Versailles quant au nombre de visiteurs, mais incomparable dans sa philosophie car elle n’est pas un rendez-vous franco-français mais un carrefour de rencontres et de réflexions à l’échelon international. Les Allemands et les Français, comme par ailleurs tous les citoyens du monde, ont un point commun : ils mangent et dans les pays où ils ne se nourrissent pas trop mal, ils votent.

Lire la suiteCrise de l’agriculture : ces politiques qui cachent une réalité

Budget européen : Merkel joue avec le feu

Allemagne/ Pologne /République Tchèque/Slovaquie/Hongrie/ UE – Bien que son avenir politique soit de plus en plus incertain, la Chancelière allemande a pris officiellement une position qui risque d’avoir des conséquences dramatiques sur l’avenir de l’Europe. L’étincelle a été allumée par le Brexit qui pose de plus en plus de problèmes à Bruxelles. Que le Royaume-Uni soit toujours décidé à quitter l’Union est une affaire entendue, ce qui l’est moins est le nombre et le nom du ou des pays qui sont prêts à contribuer davantage au budget européen, pour combler le vide laisser par Londres. A cause du référendum, dix milliards d’euros vont manquer, en 2019, dans les caisses.

Lire la suiteBudget européen : Merkel joue avec le feu

2018 : année de fièvre boursière en Allemagne

Allemagne/France – Alors qu’en France, Emmanuel Macron redouble d’efforts pour attirer des investisseurs étrangers et se réjouit des promesses de 2,5 milliards formulées récemment lors d’une rencontre au sommet au Château de Versailles, en Allemagne on s’attèle à l’entrée sur les marchés financiers de mastodontes bien partis pour faire trembler tous leurs concurrents. Et les regards de se porter sur Healthehineers, la filiale de Siemens spécialisée dans l’appareillage médical et à ce titre la plus prometteuse en terme de développement et de rentabilité, deux paramètres qui séduisent les actionnaires auxquels le pdg de Siemens, Joe Kaeser promet plus de trois milliards d’euros de dividendes.

Lire la suite2018 : année de fièvre boursière en Allemagne

Martin Schulz : un destin à la Fillon !

Allemagne/France – Lorsque Martin Schulz a ravi dans des circonstances douteuses le poste de secrétaire-général du Parti Social-Démocrate (SPD) à Sigmar Gabriel, alors ministre de l’Economie, l’événement avait suscité d’innombrables commentaires assortis d’un effet de surprise qui laissait présager un renouveau au sein de la formation historique. Enfin, un homme nouveau, se sont écriés des militants qui, en réalité, connaissaient mal leur nouvel héros, ce qui ne les a pas empêché, de le plébisciter à près de 100%. Du jamais vu dans l’histoire d’un parti, dont les membres souhaitaient, majoritairement, mettre fin à la coalition avec l’Union Démocrate Chrétienne (CDU), présidée par la Chancelière.

Lire la suiteMartin Schulz : un destin à la Fillon !

Merkel dans un nœud de vipères !

Allemagne – Depuis les dernières élections au Bundestag, Angela Merkel n’est plus officiellement la Chancelière mais la tête par intérim de l’exécutif. Les fonctions qu’elle assument depuis plus de douze ans ne pourront être reconduites que si elle parvient à construire une coalition compatible avec les programmes de quatre partis, un défi auquel la Chancelière s’attendait mais ce qu’elle n’avait pas prévu, c’est la chute de 10 points du parti qu’elle préside. Les électeurs ont, certes, contribué à maintenir la CDU (Union Démocrate Chrétienne) dans sa position de première force politique du pays mais lancé un signal en répartissant leurs suffrages sur des formations qui, fortes du résultat des urnes, veulent jouer un rôle actif et non passif dans le futur gouvernement. Aucun Chancelier sortant n’a été jusqu’à présent dans une telle situation, celle consistant à regrouper des personnes qui, sans cette opportunité politique, n’auraient jamais été amenées à travailler ensemble.

Lire la suiteMerkel dans un nœud de vipères !

Le tout électrique relance le débat sur les inégalités

Un des 29 modèles de la série i3 de BMW

Allemagne/UE – Se dirige-t-on vers un monde qui va faire que les couches les plus défavorisées vont être mis à contribution pour que les plus aisés puissent avoir bonne conscience en vivant et travaillant « propre » ? C’est la question qui est soulevée aujourd’hui par un article publié sur le site des DWN (Deutsche WirtschaftsNachrichten) et qui prouve que le combat pour un monde moins pollué est loin d’être gagné. Dans le viseur d’une rédaction très avisée : les voitures électriques qui seraient, comme le prétendent les politiques et les constructeurs automobiles, la solution à tous les problèmes d’environnement. Or, il s’avère déjà que les contraintes liées à une telle métamorphose de la mobilité, sont telles qu’il faudrait être vraiment naïf pour y croire. Pour qu’un produit de consommation courante puisse se populariser en agissant efficacement pour protéger la nature, il doit répondre à deux contraintes : être accessible à tous et être doté d’une logistique adaptée aux besoins. Force est de constater que ces deux conditions ne sont pas à l’ordre du jour et que les milliards d’euros déjà investis par les industriels et les centres de recherche ne servent qu’à flatter l’égo de consommateurs de pays très riches ou de quelques inventeurs et start-upers croyant pouvoir façonner le monde à leur image.

Lire la suiteLe tout électrique relance le débat sur les inégalités

error: Content is protected !!