Europe : le soleil se lève à l’est

A centre, Klaus Johannis, président de la Roumanie

Allemagne/Roumanie/Europe Centrale – Le 3è sommet des douze pays à l’origine de l’Initiative Trois Mers (DMI / Drei-Meere-Initiative), destinée à modérer l’axe Paris-Berlin dans la nouvelle configuration de l’Europe, s’est achevé hier à Bucarest dans un climat et par des conclusions qui, une fois n’est pas coutume, laissent penser que tout n’est pas perdu et que le centre et l’est du continent redonneront, peut-être, une note d’espoir aux vrais européens ne souhaitant pas abandonner le navire.   Lorsqu’en 2015, les présidents croate et polonais ont décidé de regrouper les douze pays situés entre les mers Baltique, Noire et Adriatique, les dirigeants occidentaux ont regardé de haut cette DMI qu’ils avaient tendance à considérer comme une espèce de club, majoritairement conservateur,  qui ne pèserait pas lourd sur l’avenir du continent. Mais en l’espace de trois ans, la donne a changé.

Lire la suiteEurope : le soleil se lève à l’est

Lettre ouverte à Monsieur Stéphane Bern

Sauveur de vieilles pierres avec l’argent des pauvres !

Cher Monsieur Bern,

C’est parce que vous incarnez à mes yeux tout le Mal Français que je me permets de vous adresser cette lettre. N’ayez crainte, je ne suis pas à la tête d’un média dit de « masse » et ce courrier n’aura pas l’importance et la résonance que je serais en droit d’espérer. Il ne sera lu que par quelques centaines de personnes, ce qui est, pour moi, une performance. Je préfère en effet n’être lu que par des personnes qui sont sur la  même longueur d’onde que moi, plutôt que par des millions de moutons, sensibles aux messages transmis par une presse que je s’assimile de plus en plus à celle en vogue à l’époque coloniale.

Lire la suiteLettre ouverte à Monsieur Stéphane Bern

Roumanie : paradis des maisons pompeuses et sans âme !

Roumanie/Europe Centrale – La migration la plus importante qu’a connue l’Europe après la fin de la seconde guerre mondiale est celle consécutive aux conflits qui se sont succédé au cours des années 90 dans les pays de l’ex-Yougoslavie. La France, l’Italie, l’Espagne mais aussi et surtout l’Allemagne et l’Autriche ont vu déferler des vagues de centaines voire de milliers de personnes arrivant de Serbie, Croatie, Bosnie-Herzégovine ou du Kosovo.  Bien que certains pays d’accueil, dont la France,  aient été déjà confrontés à des problèmes de chômage, l’arrivée de ces migrants n’a pas soulevé de réactions xénophobes, à l’instar de ce qui se produit à l’heure actuelle. Etant difficile de faire la distinction entre un Serbe, un Croate ou un Bosniaque, tous étaient des « Yougos », comme si le Maréchal Tito avait été encore parmi nous. Ouverts à tous les métiers, le plupart est arrivée à s’intégrer. Beaucoup ont travaillé durement sur des chantiers ou des abattoirs, d’autres ont été plus chanceux et se sont enrichis en travaillant dans le tourisme et la gastronomie. Il n’est de quartier berlinois ou munichois sans son restaurant proposant des spécialités des Balkans. Et les occidentaux de découvrir, après la pizza, la paella et le kebab, le cevapi, le kajman ou le relisch.

Lire la suiteRoumanie : paradis des maisons pompeuses et sans âme !

Renaissance de Radio Free Europe : la guerre froide change de visage

Bulgarie/Roumanie/UE – Radio Free Europe (RFE) a annoncé la renaissance de ses programmes en Roumanie et Bulgarie. Officiellement, cette décision a pour but de garantir la liberté de la presse. L’argument vaut son pesant d’or car il concerne deux pays qui ont intégré l’Union Européenne et qui, pour cette raison, ne devraient pas être concernés … Lire la suiteRenaissance de Radio Free Europe : la guerre froide change de visage

Roumanie : les mauvaises nouvelles s’enchaînent et se ressemblent

Tudorei Toader, Ministre roumain de la Justice et adversaire du Président de la République

Roumanie – Dans le sud-est de la Roumanie, les animaux d’élevages sont victimes de la peste d’Afrique, une maladie contagieuse qui obligent les éleveurs à abattre leur bétail. Ce massacre qui aurait pu être évité si des contrôles rigoureux avaient été mis en place, le ministre PSD (Parti Social-démocrate) de l’agriculture, Petre Daea, a été le premier à s’en émouvoir mais n’a rien trouvé de mieux que de le comparer à l’holocauste. Faire une tel amalgame a naturellement provoqué l’ire de l’ambassadeur d’Israël en poste à Bucarest, qui, en bon diplomate s’est dit « consterné et déçu » par de tels propos.

Lire la suiteRoumanie : les mauvaises nouvelles s’enchaînent et se ressemblent

La jeunesse d’Europe Centrale : « Elle est l’Europe ! »

Allemagne/Roumanie/Serbie/Hongrie – La 6ème édition des Rencontres Internationales des Jeunes du Danube (Internationalen Donaujugendcamp) s’est tenue ce mois-ci à Ulm et Neu-Ulm, deux villes situées côte à côte et à cheval sur les lands de Bade-Wurtemberg et de Bavière, séparés en ce lieu par le célèbre fleuve. Ce fut une fois de plus l’occasion pour 84 jeunes adultes de nationalité  allemande, bosniaque, bulgare, croate, moldave, monténégrine, serbe, slovaque, tchèque, hongroise,  autrichienne et naturellement roumaine d’échanger leurs visions sur l’état de leurs pays. Sous la devise « Europa sind wir ! » (« Nous sommes l’Europe ! »), ces Rencontres sont avant tout un melting-pot interactif où le partage des expériences et des connaissances reste les maître-mots. Autour de cet événement, se sont articulés différents séminaires et workshops animés notamment par des artistes, des historiens, des chercheurs et des intellectuels, la plupart engagés dans des actions ou organisations humanitaires.  Au-delà de l’aspect culturel, les jeunes invités ont également planché sur le devenir politique de l’Europe.

Lire la suiteLa jeunesse d’Europe Centrale : « Elle est l’Europe ! »

Les Occidentaux tuent les Bulgares à petit feu

Bulgarie/Italie/Union Européenne – Que les pays d’Europe Centrale et Orientale soient traités par les occidentaux avec mépris et sans aucune once de compréhension est un secret pour personne. Mais que personne à l’ouest de l’Europe, notamment en Italie, France et Allemagne, ne s’émeuve d’une manœuvre criminelle à grande échelle, est littéralement scandaleux. Il faut lire l’hebdomadaire économique bulgare « Wirtschaftsblatt » pour constater quelle altitude peut atteindre le sommet du cynisme. De quoi s’agit-il ? D’un produit de consommation courante qui fait l’objet depuis plus de deux ans d’un scandale d’Etat d’envergure internationale. Il s’agit naturellement des moteurs-diesel dont on nous a dit pendant des décennies qu’ils étaient performants et les mieux adaptés aux attentes des consommateurs.

Lire la suiteLes Occidentaux tuent les Bulgares à petit feu

Bulgarie : pression et corruption en direct et à visage découvert

« Les bas salaires font fuir les Bulgares qualifiés » : une terrible réalité, conséquence de la corruption dénoncée par « Wirtschaftsblatt« 

Bulgarie – Il est de notoriété publique que la Bulgarie est le pays européen le plus corrompu. La corruption est le fléau de ce territoire de plus en plus abandonné par les forces vives de la société qui préfèrent fuir à l’étranger plutôt que de participer au sauvetage de la terre où elles sont nées, terre sauvagement vilipendée sous les yeux d’une population soumise à la pression quotidienne de politiciens et de dirigeants véreux. Le président de la Commission Européenne, travaillerait nous dit-on sur une législation sociale plus juste et solidaire, le président de la République française a fait du dossier sur les travailleurs détachés une priorité de son mandat, s’y attelant alors que personne sur le Vieux Contient ne le lui demandait. Il arrive qu’à Bruxelles, on décide parfois de suspendre les aides vouées aux pays défavorisés, sachant pertinemment qu’elles servent à constituer des réseaux de mafieux. Un mode de pression qui ne sert pas à grand chose, car les subventions de l’union ne représentent qu’un bakchich, comparées à tous les commerces illicites (armes, drogues, prostitution, commerce d’organes, etc.) qui sont monnaie courante dans des pays comme la Bulgarie. Moralité : l’abandon européen sanctionne les couches les plus défavorisées de la société sans pour autant mettre fin à la corruption qui ravage le pays.

Lire la suiteBulgarie : pression et corruption en direct et à visage découvert

La Bulgarie en voie de disparition

Bulgarie – Si des mesures radicales à l’échelon national et européen ne sont pas prises dans les années qui viennent, il ne sera pas nécessaire d’organiser un référendum pour une éventuelle sortie de l’Union, elle se fera d’elle-même. Le dernier rapport du conseil économique et sociale des Nations-Unies, doivent en effet froid dans le dos, car les perspectives de développement démographique bulgare s’annoncent catastrophique. D’ici 2020,le territoire le plus stratégique des Balkans va perdre plus de 200.000 de ses habitants, soit près de 3% de sa population.

Lire la suiteLa Bulgarie en voie de disparition

La fuite des cerveaux : un drame bulgare

Bulgarie – Dix ans après que la Bulgarie a intégré totalement l’Europe, le bilan n’est qu’ à moitié positif. Au cours de cette décennie le produit intérieur brut a augmenté de 9,3%, une progression due en partie aux aides allouées par Bruxelles. Le PIB par habitant qui était de 27% par rapport à la moyenne européenne lors de l’entrée dans l’union, a grimpé de plus de 13 points pour atteindre, en 2016, 40,8%. L’an dernier le chômage a connu son plus bas niveau avec seulement 4% de la population active, soit 2,5 et 5 moins que la France et l’Italie. A priori et si on se limite à ces données, tout serait pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Lire la suiteLa fuite des cerveaux : un drame bulgare

error: Content is protected !!