ADEOCSE

L’association ADEOCSE (Association pour un Dialogue Est-Ouest  Culturel, Social et Economique) a été créée en complément au site www.pg5i.eu, qui va fêter le 15 septembre 2017, son deuxième anniversaire.

Tous ceux qui, à l’automne 2015, estimaient qu’il était impossible de lancer un support au contenu foncièrement européen, qui plus est, axé sur les pays d’Europe Centrale, vont devoir reconsidérer leur jugement. Non seulement, le site www.pg5i.eu a pu tenir le cap mais il a, de semaine en semaine, gagné du terrain et fidélisé son lectorat.

Nous n’avons jamais eu l’ambition, encore moins la prétention, de vouloir mobiliser des millions de lecteurs car nous avons toujours été conscients que le sujet « Europe » n’est hélas pas la tasse de thé d’une forte majorité de citoyens du Vieux Continent. Fallait-il pour autant se décourager et suivre sans broncher le courant de l’euroscepticisme ? Nous ne le pensions pas et ne l’imaginons toujours pas.

Grâce à www.pg5i.eu, nous avons pu constater que quelques centaines de personnes possèdent l’Europe dans leur ADN et c’est pour elles, dont beaucoup nous ont encouragés, que nous avons pris l’initiative de créer ADEOCSE. Derrière ce sigle qui paraît à priori obscur mais qui l’est moins si on se met à le prononcer « Adéox », se cachent des volontés de construire une Europe plus juste et surtout plus ouverte sur les identités qui la composent.

A l’instar de pg5i qui n’a sollicité aucune aide ou subvention et qui a fait le pari du « zéro publicité », ADEOCSE est destinée à devenir un rassemblement authentiquement indépendant. Réunir des personnes qui ne se contentent pas de parler et d’analyser mais qui agissent au quotidien avec courage et témérité au service d’une Europe plus solidaire et égalitaire, est le fondement d’ADEOCSE.

Nous avons l’intime conviction que cette Europe idéale est possible, à condition que des médias libres de toute pression, économique et politique, puissent continuer d’exister pour transmettre des messages de paix et d’espoir.   Ni www.pg5i.eu, ni ADEOCSE n’auraient pu voir le jour, si des éditeurs ne nous avaient fait confiance et c’est pour eux que nous continuons notre mission.

Abstraction faite des frais de gestion, l’intégralité des recettes générées par les adhésions sera reversée à un fonds commun, destiné d’une part à soutenir les éditeurs-partenaires et d’autre part à cofinancer des projets et des initiatives ignorés par les institutions en place.

Adhérer à ADEOCSE, c’est participer non pas à la reconstruction d’une Europe à deux vitesses, mais à l’édification d’une Europe à cinquante. Peut-être sommes-nous utopistes, mais nous restons convaincus que c’est en élargissant au maximum les frontières que l’Europe sera sauvée. Nous allons nous efforcer de trouver, de Brest à Moscou, des partenaires qui ont la même vision que nous. Nous savons qu’ils existent car beaucoup nous lisent déjà.

Le lecteur de ces lignes comprendra que nous sommes las de cette Europe, mosaïque de préjugés, de clichés et de stéréotypes et que nous aspirons, non pas à une communauté, mais à une communion d’esprits, d’actes et de pensées. Bref, à une union des peuples et non pas des ministres des finances.

Nous espérons que ce même lecteur fera passer le message à ses proches, ses moins proches et à ses nouvelles connaissances, car plus ADEOCSE aura d’adhérents, plus ses actions seront louables et pourquoi, peut-être, exemplaires.

Avec ce mot de présentation, nous nous adressons prioritairement à tous les ressortissants des pays d’Europe Centrale et Orientale, vivant ou travaillant en France, Belgique, Suisse Romande, Québec mais aussi en Afrique francophone. Nous ne  les considérons pas comme des lecteurs « détachés », mais comme des citoyens à part entière qui méritent respect et considération.

Nous espérons aussi que notre message passera auprès de tous ceux qui maîtrisent suffisamment le français pour nous lire, où qu’ils habitent. C’est le miracle d’Internet qui peut être source d’indépendance, de liberté de pensée et de dialogue.

Nous aimerions enfin que ce même message atteigne les élus de toutes les villes, quelle que soit leur taille, qui sont jumelées avec des cités d’Europe Centrale et Orientale. ADEOCSE peut être un outil efficace pour redynamiser des partenariats qui, s’ils avaient été mieux exploités, auraient sans doute contribué à l’édification d’une Europe à l’image de celle qu’ambitionnaient ses fondateurs.

Sachez, chers lecteurs, que les initiateurs d’ADEOCSE seront toujours auprès de vous pour vous écouter. Ils se réjouissent déjà de vos suggestions et commentaires.

Vital-Joseph Philibert

Président

error: Content is protected !!